Limited Government

Qu’est-ce qu’un gouvernement limité ?

Un gouvernement limité est un gouvernement où la force légalisée est limitée par des pouvoirs délégués et énumérés. Les pays avec des gouvernements limités ont moins de lois sur ce que les individus et les entreprises peuvent et ne peuvent pas faire. Dans de nombreux pays, une constitution écrite est utilisée pour énoncer les pouvoirs et les limites du pouvoir gouvernemental.

Le contraire d’un gouvernement limité est un gouvernement interventionniste ou autoritaire. En réalité, la plupart des pays – même ceux qui ont par ailleurs des degrés élevés de liberté et de liberté – fonctionnent avec un certain contrôle et une certaine intervention du gouvernement.

Points clés à retenir

  • Le gouvernement limité décrit un système politique où les organismes gouvernementaux sont interdits de certaines activités.
  • En Europe, le concept de gouvernement limité s’est imposé au siècle des Lumières, mais on peut le remonter au moins à la Magna Carta (1215).
  • De nombreux systèmes politiques modernes ont codifié des droits légaux qui ne peuvent être violés par le gouvernement, la police ou l’armée.
  • Dans les politiques économiques, le gouvernement limité est fréquemment associé aux idées du libéralisme classique et de l’économie de laissez-faire.
  • Alors que de nombreux théoriciens soutiennent le principe d’un gouvernement limité, il existe des désaccords sur la force de ces limitations.

Comprendre un gouvernement limité

La théorie du gouvernement limité remonte aux philosophes des Lumières du XVIIe siècle, mais l’idée elle-même est beaucoup plus ancienne. Il est également associé à la marché libre et libéralisme classiquebien que les politiciens et les économistes diffèrent sur les limites exactes qu’un gouvernement devrait avoir.

Dans sa forme de base, un gouvernement limité est celui dont la fonction principale est la protection des personnes et de leurs biens, et il prélève juste assez d’impôts pour financer les services liés à ces objectifs. Selon cette interprétation, un gouvernement limité pourrait taxer la population pour payer la police ou la défense nationale, mais il ne se préoccuperait pas des croyances ou du comportement moral de ses citoyens.

Une autre interprétation définit un gouvernement limité comme celui qui n’exerce que les pouvoirs spécifiquement nommés que sa constitution lui attribue. Elle peut également être caractérisée par une séparation des pouvoirs et un système de freins et contrepoids. Par exemple, le gouvernement américain est limité à l’exercice des pouvoirs spécifiquement nommés que la constitution lui attribue.

Histoire des gouvernements limités

Le gouvernement limité, dans sa conception moderne, est issu de la tradition libérale classique en Europe. Cette tradition mettait l’accent sur les droits de l’individu, contrairement aux monarchies et aux gouvernements théocratiques qui dominaient l’Europe à cette époque.

La Magna Carta, rédigée en 1215, est l’une des premières descriptions écrites d’un gouvernement limité. Le document limitait la portée du pouvoir du roi anglais en donnant à la noblesse du pays des droits qu’ils pouvaient exercer sur le trône. Cependant, le document ne protégeait qu’une petite partie de ce qui est aujourd’hui le Royaume-Uni.

La Constitution des États-Unis, écrite en 1787, a étendu l’idée d’un gouvernement limité en séparant les pouvoirs des gouvernements des États et du gouvernement fédéral. Il a également segmenté le gouvernement fédéral en trois branches : législative, judiciaire et exécutive. Cela vise à rendre difficile pour une seule personne ou un groupe d’intérêt de contrôler l’intégralité du pouvoir gouvernemental.

De plus, la Déclaration des droits – les 10 premiers amendements à la Constitution américaine, ratifiés en 1791 – énumère certaines interdictions qui s’appliquent au gouvernement. Ces droits limitent davantage le gouvernement fédéral en interdisant certaines utilisations du pouvoir gouvernemental.

Alors que le gouvernement limité est fréquemment associé au marché libre, les termes ne sont pas interchangeables. Il y a eu de nombreux exemples de gouvernements autoritaires favorables aux intérêts commerciaux.

Gouvernements limités et économie

Dans la politique économique, les gouvernements limités cherchent des interventions minimales dans le commerce ou l’activité commerciale. Ils sont souvent associés à des concepts tels que laissez-faire l’économie, telle que décrite pour la première fois dans le livre d’Adam Smith de 1776 intitulé Enquête sur la nature et les causes de la richesse des nations. Dans ce contexte, le type de gouvernement limité le plus extrême serait celui qui laisse l’offre et la demande conduire l’économie : le gouvernement n’interviendrait pas pour fixer les prix ou influencer l’activité des entreprises.

Les partisans de ce point de vue croient qu’un gouvernement limité peut faciliter la croissance économique et la prospérité en minimisant les restrictions à l’activité commerciale. Cette vue, plus tard associée à la école autrichienne d’économie—considére que les interventions gouvernementales dans l’économie peuvent fausser les marchés et réduire la concurrence, entraînant des pénuries ou des prix élevés.

Les détracteurs de ce point de vue estiment que le gouvernement a l’obligation d’intervenir dans l’économie, soit pour soutenir certaines industries, soit pour réduire les inégalités de richesse. Dans l’économie contemporaine, ce point de vue est souvent associé à John Maynard Keynesqui a fait valoir que les dépenses publiques peuvent en fait stimuler activité économique.

Problèmes avec les gouvernements limités

Alors que de nombreux penseurs politiques contemporains conviennent que les pouvoirs du gouvernement doivent être limités, il existe un désaccord considérable sur les limites exactes que le pouvoir du gouvernement devrait avoir. De nombreux critiques soutiennent que le gouvernement a la capacité ou l’obligation de résoudre les problèmes d’action collective qui ne peuvent être résolus par les seules forces du marché.

Un exemple courant est le Réglementations environementales qui punissent les entreprises qui polluent l’air ou l’eau. Bien qu’il soit possible pour les particuliers de poursuivre les industries polluantes par le biais du système judiciaire, cette solution est hors de portée pour de nombreuses victimes potentielles, en particulier celles qui sont exclues du système judiciaire. Au lieu de cela, le Agence de Protection de l’Environnement devrait pénaliser ces industries au nom du public.

Un autre est le protection des industries clés. De nombreux gouvernements utilisent subventions ou tarifs pour soutenir l’agriculture ou la fabrication nationales, même si les prix seraient moins chers sur le marché mondial.

Bien que le protectionnisme fonctionne parfois au nom de groupes d’intérêts politiques, il peut également soutenir des industries à valeur stratégique ou de sécurité. Selon ce raisonnement, le coût de soutien à ces industries est inférieur au coût de ne pas les avoir, en particulier en cas de crise majeure, telle qu’une guerre ou une famine.

Gouvernement limité contre petit gouvernement

Il est également possible qu’un gouvernement soit trop petit. Dans l’usage familier, l’expression « gouvernement limité » est souvent utilisée de manière interchangeable avec « petit gouvernement » – l’idée que les gouvernements devraient imposer le moins d’impôts possible et employer un nombre minimum d’administrateurs. Bien que ces idées soient étroitement liées, un petit gouvernement n’a pas nécessairement les ressources nécessaires pour protéger les intérêts publics.

Par exemple, considérons un pays hypothétique dont les impôts ne sont pas assez élevés pour payer aux administrateurs un salaire compétitif. Pour gagner leur vie, certains administrateurs peuvent avoir recours à corruption ou pot-de-vinimposant ainsi une charge économique encore plus lourde que celle de la fiscalité.

En fait, les recherches de la Banque mondiale confirment que les salaires du secteur public jouent un rôle important dans les mesures de lutte contre la corruption. Sur la base des données nationales, la Banque a conclu que l’augmentation des salaires pouvait réduire la corruption dans certaines situations lorsqu’elle était associée à des politiques appropriées.

1625

L’expression «gouvernement limité» semble provenir du règne de Jacques VI et Ier, roi d’Écosse, d’Angleterre et d’Irlande.

Exemples de gouvernements limités

Depuis 1996, l’Institut Fraser – un organisme canadien de recherche et d’enseignement – ​​produit des rapports annuels classant les pays en fonction de la mesure dans laquelle leurs politiques et leurs institutions soutiennent la liberté économique. Il mesure le gouvernement limité par la taille du gouvernement (en haut taux marginaux d’impositiondépenses publiques), le système judiciaire (protection des droits de propriété, indépendance de la justice), une monnaie saine (inflation), la liberté du commerce international (tarifs, barrières commerciales) et la réglementation des marchés du crédit, des marchés du travail et des entreprises.

Les classements suivants proviennent du Fraser Institute Indice de liberté économique dans le monde 2021 (“Fraser Index”), qui analyse 165 pays et territoires.

Hong Kong

Techniquement une région autonome de Chine, Hong Kong était néanmoins classée première dans l’indice Fraser 2021, en grande partie en raison de ses faibles barrières au commerce et aux investissements étrangers. Hong Kong a également des taux d’imposition bas et des protections du travail relativement laxistes.

Il convient de noter que l’indice Fraser accorde beaucoup plus d’importance à la liberté économique qu’à la liberté politique. En 2019, l’année sur laquelle les données de 2021 étaient basées, Hong Kong a également été le théâtre de répressions féroces, notamment d’arrestations arbitraires et de déportations. Néanmoins, le Fraser Institute a classé Hong Kong au premier rang en matière de liberté économique.

Honduras

Bien qu’il ait été classé 70e en termes de liberté économique, l’indice Fraser a classé le Honduras au deuxième rang en termes de taille de gouvernement, juste derrière le Guatemala voisin. Le Honduras a obtenu un score élevé pour sa politique monétaire et ses interventions minimales dans l’économie, équilibrant les faibles scores de son système juridique.

Nouvelle-Zélande

Selon le classement Fraser, la Nouvelle-Zélande était la troisième économie la plus libre au monde, bien qu’elle se classe au 92e rang en termes de taille de gouvernement. Le pays a obtenu des notes élevées pour avoir autorisé la liberté de commerce, des réglementations favorables aux entreprises et son système juridique. Cependant, le pays a obtenu un score inférieur en termes de taille de gouvernement, principalement en raison des dépenses publiques et des subventions.

Comment le fédéralisme est-il lié à l’idée d’un gouvernement limité ?

Le fédéralisme fait référence à un système politique qui délègue certains pouvoirs à des instances locales ou provinciales. Dans un système fédéraliste, les gouvernements locaux peuvent avoir leur propre assemblée législative, tribunaux, autorité fiscale et autres fonctions gouvernementales. Dans certains cas, ils peuvent également avoir le pouvoir de se séparer du gouvernement central.

Comment la Constitution reflète-t-elle le principe du gouvernement limité ?

Aux États-Unis, la constitution divise le gouvernement en trois branches distinctes, avec des pouvoirs et des contraintes distincts. Tous les trois doivent travailler ensemble pour promulguer de nouvelles politiques et lois. Au moment de la rédaction de la constitution, il était peu probable qu’une seule personne ou faction contrôle les trois branches. Par conséquent, cette séparation était considérée comme un moyen d’empêcher les excès du gouvernement.

Qui a eu l’idée d’un gouvernement limité ?

Alors que le concept de gouvernement limité remonte à la Magna Carta, l’idée a été développée par les penseurs des Lumières aux XVIIe et XVIIIe siècles. L’idée que le pouvoir gouvernemental nécessite le consentement des gouvernés vient de John Locke. Le concept de séparation du gouvernement en trois branches est attribué au baron de Montesquieu, et l’idée que le gouvernement devrait éviter d’intervenir dans le commerce est fréquemment attribuée à Adam Smith. Beaucoup de ces idées ont ensuite été intégrées dans les révolutions américaine et française.

Quels pays ont le plus haut degré de gouvernement limité ?

Selon le rapport annuel sur l’indice de la liberté humaine pour 2021, copublié par le Cato Institute et le Fraser Institute, le pays qui obtient le meilleur score en termes de gouvernement limité est la Suisse. Le top 10 inclus (un score de 10,0 est le plus élevé possible) :

  1. Suisse — 9.11
  2. Nouvelle-Zélande — 9.01
  3. Danemark — 8,98
  4. Estonie — 8,91
  5. Irlande — 8,90
  6. Finlande — 8,85
  7. Canada — 8,85
  8. Australie — 8,84
  9. Suède — 8,83
  10. Luxembourg — 8,80

L’essentiel

Le concept de gouvernement limité soutient qu’il devrait y avoir des contraintes juridiques sur le pouvoir des autorités politiques, en particulier en ce qui concerne les droits individuels. Le concept est également important dans les affaires économiques, où l’intervention du gouvernement peut avoir pour effet de perturber les marchés et le commerce.

See also  Development Well